La cérémonie du thé
14 novembre 2016 Sandra Lacombe

La cérémonie du thé

Posted in Blogue, Méditation

La cérémonie du thé au Japon, ou « service japonais du thé » est un art traditionnel inspiré en partie par le bouddhisme zen dans lequel le thé vert en poudre, ou matcha, est préparé de manière codifiée par un praticien expérimenté et est servi à un petit groupe d’invités dans un cadre calme et qui peut évoquer une cérémonie.

La conversation est gardée à son minimum. Les invités se relaxent et apprécient l’atmosphère créée par les sons de l’eau et du feu, l’odeur de l’encens et du thé, la beauté et la simplicité de la maison du thé et les décorations saisonnières appropriées.

Tout comme au Japon, on peut effectuer une cérémonie semblable chez soi afin de pratiquer la pleine conscience.

  • Disposez vos articles de thé en ayant conscience de chacun de vos mouvements.
  • Écoutez le son que fait l’eau qui chauffe dans la bouilloire.
  • Mesurez vos gestes. Soyez délicat et attentif à la façon dont vous vous déplacez.
  • Préparez votre thé avec soin en ayant l’esprit silencieux.
  • Buvez-le à petite gorgée. Ressentez le thé descendre dans votre œsophage.
  • Sentez la chaleur de l’eau et de la tasse sur vos mains et votre visage.
  • Terminez avec une prière ou une pensée de gratitude pour ce délice et cette abondance.
  • Nettoyez vos articles avec autant de présence que durant votre cérémonie de thé.

 Équipement traditionnel japonais

Pour ceux qui veulent apporter une touche du Japon dans leur cérémonie, voici quelques articles essentiels. Vous pouvez en modifier les éléments à votre gré. L’important dans cet exercice de pleine conscience, c’est de se donner complètement à l’art du silence intérieur et de l’instant présent.

  • Chakin, toile blanche et rectangulaire de lin ou de chanvre est utilisée pour le rituel du nettoyage du bol.
  • Fukusa, carré de soie utilisé pour le nettoyage symbolique de l’écope et du natsume et pour manipuler le couvercle de la bouilloire chaude (sauf dans certaines conditions, les hommes sont censés manipuler ce dernier à mains nues — Urasenke).
  • Hishaku, longue louche en bambou possédant un nodule au centre du manche. Elle est utilisée pour transférer l’eau du et vers les pots en fer et les récipients d’eau fraîche. Il en existe différents styles utilisés pour différentes cérémonies, mais aussi pour différentes saisons.
  • Le bol à thé est sans doute l’élément essentiel. Sans celui-ci, le thé ne pourrait être servi et ne pourrait être bu. Il existe une large gamme de bols de thé, de tailles et de styles, et différents styles sont utilisés pour le thé fort et le thé léger, mais aussi selon la saison. Des bols peu profonds, qui permettent au thé de refroidir rapidement sont utilisé en été; des bols profonds sont utilisés en hiver. Leurs créateurs ou leurs possesseurs, ou encore un maître de thé donnent un nom poétique aux bols — ce nom conditionne en partie l’utilisation du bol en fonction de la saison ou de la circonstance occasionnant la réunion de thé. Les meilleurs bols sont façonnés à la main et leur prix est généralement élevé. Les irrégularités et les imperfections sont prisées : elles sont souvent mises sur l’avant du bol.
  • Une natsume, une boîte à thé pour la cérémonie du thé au Japon. Celle-ci est typique avec un recouvrement de laque rouge sur lequel ont été ajoutés des motifs noirs et or.

Comments (0)

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

%d blogueurs aiment cette page :