Ce que la pleine conscience m’a apporté dans la parentalité
27 novembre 2015 Sandra Lacombe

Ce que la pleine conscience m’a apporté dans la parentalité

Posted in Blogue, Paix intérieure, Se libérer du passé

Durant les premières années de vie de mon fils, j’ai entrepris l’étude de la pleine conscience. Ceci n’avait rien à voir avec le fait de devenir mère, mais plutôt une heureuse coïncidence. Je me suis rapidement laissé emporter sur ce chemin qui a eu pour effet de me faire grandir à vitesse grand V. Naturellement, les changements qui se produisaient en moi me faisaient voir la vie différemment. J’étais davantage en harmonie avec moi-même.

Il va sans dire, l’éducation que je donnais à mon fils s’est transformée en pur bonheur, sans trop en connaître les subtils détails. Jusqu’au jour où, sur ma route, j’ai croisé le livre qui relatait mon expérience : la parentalité consciente.


Ha!

Bien assez vite, je me suis mis au travail pour comprendre ce qu’était cette chose qu’on appelait la parentalité consciente. À mon grand bonheur, ma pensée se structura et s’organisa plus précisément, améliorant, de ce fait, mes compétences parentales. Mais n’allez pas croire que tout fut simple.

En théorie, la parentalité consciente, lorsqu’on l’étudie, semble rendre les choses faciles. En pratique, avec de vrais enfants, c’en est une autre. Les enfants réussissent sans mal à trouver le levier d’activation qui sert à nous faire perdre notre bon sens. Notre santé mentale est parfois sévèrement touchée pendant quelques heures! Refusant, fois après fois, de manger ce qu’on leur offre, d’arrêter de jouer pour aller au lit ou de ne pas nous frapper en plein visage, ils nous rapprochent de la folie. On cherche désespérément à nous calmer lorsque la pression risque de tout faire exploser, mais en vain… On perd notre calme.

En vérité, la parentalité nous fait voir à quel point on est humain. Elle nous fait voir là où nous avons le plus de difficulté à gérer nos émotions et c’est exactement cette opportunité qu’il faut saisir pour nous permettre de grandir et d’aimer encore plus. La pleine conscience nous procure les outils pour vivre présent et devenir une meilleure version de nous-mêmes.


J’ai appris…

Quand on est sur le point d’éclater, regardons ce qui se cache sous la surface. Est-ce que le fait de se sentir ignoré par nos enfants nous rappelle combien on détestait être ignoré durant notre enfance? Quand toutes les cellules de notre corps bouillent de rage, est-ce parce que nos parents agissaient eux-mêmes ainsi lorsqu’on n’obéissait pas? Bien sûr, je ne connais personne qui aime les crises, mais pourquoi en venons-nous à vouloir exploser de rage? Cherchons la cause de notre malheur. De cette façon, on peut voir, dans toutes les guerres qui sont sur le point d’être déclenchées, une chance de faire ressortir les réelles blessures qui se cachent derrière chacune des parties, au lieu d’imaginer qu’on nous défit pour nous faire du mal.

S’engager dans chaque moment permet de voir la vie, de la sentir et de la vivre de manière à nous sortir de notre hypnotisme habituel. Dans notre vie cacophonique, nous nous engageons partiellement dans les activités, laissant nos pensées valsées sur le son d’une musique assourdissante. Notre énergie fait sentir à nos enfants qu’on est davantage préoccupé par autre chose que par eux, ayant désespérément envie que l’heure du dodo arrive afin de pouvoir profiter d’un peu de calme pour compléter tout ce qui nous tracasse. Quand nos enfants sentent que nous ne sommes que partiellement là, ils réagissent en créant le chaos, en faisant des drames, dans le seul but de ramener notre pleine attention vers eux.

C’est presque impossible de voir aujourd’hui une famille s’engager pleinement dans le présent. Que ce soit une mère qui attend que son enfant termine de jouer au parc en discutant sur son portable, d’un père qui berce son enfant en regardant ses courriels, d’un garçon qui, au restaurant, joue sur sa tablette électronique! On s’est lamentablement éloignés les uns des autres. J’espère que la route de la conscience nous ramènera, un brin, vers la réalité et le bonheur de connecter profondément en famille.

 

Comments (0)

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

%d blogueurs aiment cette page :